Imprimer

Robin de Ruiter

Robin de Ruiter

 

 

 

 

Robin_de_Ruiter_-_Photo_site_hades_

Robin de Ruiter publie depuis les années 1980. Cet auteur hollandais des plus traduits a acquis une forte notoriété sur le plan international en raison de son exceptionnelle capacité à étudier les événements géopolitiques. L'étendue de son réseau à l'échelle mondiale et la pratique de sept langues lui donnent accès à un registre de sources d'information diversifié.
 
Écrits en espagnol, ses livres, mondialement appréciés, sont le fruit d'une vision claire.
 
De Ruiter est né à Enschede (Pays-Bas) le 6 mars 1951, où il a passé la majeure partie de son adolescence. Puis, il a accompagné ses parents en Espagne où dans les années 1970 il a étudié entre autres la théologie, l'histoire et l'espagnol. Il mène actuellement une vie retirée en Équateur.
 
De Ruiter a débuté sa carrière comme rédacteur pigiste pour des revues espagnoles de politique et de religion. Ses publications lui ont valu une notoriété en Amérique latine et en Europe.
 
Son livre The Hidden Power behind the Terrorist Attacks of September 11, 2001 lui a assuré un succès plus large et a attiré l'attention d'un public cosmopolite. Aux Pays-Bas, ce livre a reçu le Frontier Award en 2005.
 
 
 
 
Entretien avec Robin de Ruiter
 
L'effondrement global et la transition à venir
 
Les pouvoirs occultes dominent le monde. Des cercles liés à la sphère politique opéreraient de manière occulte. Dans ce contexte, des tireurs de ficelles décideraient de la marche de notre planète. Les Illuminati seraient les auteurs de ce vaste complot sans frontière.
 
Les défenseurs de la théorie conspirationniste développent des arguments pertinents. Que pense Robin de Ruiter, écrivain de renommée internationale, de l'existence et des aspirations des présumés détenteurs invisibles du pouvoir réel ?
 
 
 
 
« Robin, vos livres sont bouleversants. Ils sont surtout connus auprès d'un lectorat non conformiste. Vous abordez des thèmes tels que le 11 septembre, les machinations occultes de l'élite et des conspirations menées à l'échelle internationale. Comment en êtes-vous arrivé à ces réflexions particulièrement angoissantes ? »
 
Robin de Ruiter : « À la fin des années 1970, j'ai étudié la théologie en Espagne. Pendant mon cursus, je m'occupais en parallèle d'enfants sexuellement abusés par les sectes.
 
Quelques années plus tard, j'ai eu une conversation avec le directeur d'une maison d'édition mexicaine. Il était très intéressé par mes recherches et m'a demandé si je voulais écrire un livre sur les Témoins de Jéhovah. Je lui ai dit que j'avais infiltré cette secte de 1983 à 1985.
 
J'ai réalisé, d'après mes recherches, qu'une caste de dirigeants, comparables à des seigneurs sans foi ni loi, était active dans le monde politique, les médias, la science, l'éducation, l'armée, le commerce de la drogue, etc...
 
À partir de ce moment, je me suis pleinement consacré à l'étude des vrais détenteurs du pouvoir, c'est-à-dire ceux qui agissent dans le but de détruire l'ordre établi pour instaurer une nouvelle dictature mondiale. »
 
 
 
« Qu'est-ce qui vous a poussé à poursuivre vos investigations ? »
 
Robin de Ruiter : « Je n'avais pas l'esprit tranquille. Il fallait que je témoigne de la nocivité des cercles et des sectes liés au pouvoir et auxquels sont entièrement rattachés les partis politiques et la presse. »
 
 
 
« Est-ce pour cela que vous avez publié des livres à ce sujet ? »
 
Robin de Ruiter : « Oui. Grâce à la maison mexicaine d'édition, j'ai eu la chance de trouver quelqu'un qui a bien voulu publier mon premier livre. Mais cette entreprise a échoué. Le directeur de la maison d'édition, un prêtre, fut envoyé en Afrique par son évêque, un Franc-maçon. La société a fermé. »
 
 
 
« Quelles sont vos sources d'informations ? »
 
Robin de Ruiter : « Avec les années, j'ai établi de nombreux contacts. Mes sources sont essentiellement politiques et journalistiques. Les journalistes ne sont pas autorisés à tout écrire. »
 
 
 
« Vos œuvres les plus connues sont Les 13 lignées sataniques, vol. 1 et vol. 2. Quels en sont les thèmes principaux ? »
 
Robin de Ruiter : « Traditionnellement, nous sommes conditionnés à un relatif respect à l'égard des représentants et des institutions démocratiques. Nous vivons avec la conviction que nos dirigeants sont un tant soit peu soucieux de notre bien-être. Cette acceptation est pour le moins très naïve et fallacieuse. Sous le vernis de la politique officielle se trament des processus de changements sociologiques. Et les politiciens sont les exécutants de ce schéma, de ce jeu de marionnettes.
 
Nous ne vivons plus dans une logique de nations et d'idéologies. Il n'y a plus de Russes, ni d'Arabes, ni d'Amérique. Il n'y a plus de nations. Il n'y a pas de démocratie. Les nouvelles nations sont le Fond Monétaire International, la Banque Mondiale, la Bank for International Settlements ou BIS (la Banque des Règlements Internationaux ou BRI), Unilever, IBM, DuPont, Shell et Exxon.
 
Nous sommes confrontés à l'émergence d'une nouvelle géopolitique et d'un pouvoir mondial supranational. Le pouvoir géopolitique est entre les mains de familles, de clans richissimes. Les familles dominatrices possèdent treize dynasties (13 lignées) et observent les mêmes usages que les maisons princières, notamment en se mariant entre elles.
 
Avec le support des multinationales les plus puissantes, ils dominent et écrasent les nations et les regroupements industriels. Le véritable objectif de ce groupe élitiste est le contrôle total de la planète Terre. »
 
 
 
« Quelle est la signification des « 13 lignées sataniques »? »
 
Robin de Ruiter : « Nous touchons ici à la religion des maîtres de ce monde. Les membres des treize dynasties appartiennent à des cercles satanistes. Ils considèrent le diable comme unique et vrai Dieu, et croient qu'ils ont été élus au nom de Satan pour ériger un pouvoir mondial dictatorial. Leur croyance est que Satan gouvernera un jour le monde de manière visible. Elles sont convaincues que leurs dynasties sont bénies de Satan.
 
Quant à la treizième ou dernière dynastie, elle est une imitation de la lignée choisie de Dieu, celle du Christ, Jésus. Cette dynastie d'imitation doit être engendrée par Satan et doit comporter l'Antéchrist, le maître du monde. Ces treize dynasties remontent aux Mérovingiens, aux Sicambres [Francs], aux Grecs et aux Romains, jusqu'à la tribu de Dan. »
 
 
 
« Un des thèmes centraux de vos livres sont les Illuminati. Existent-ils vraiment ? »
 
 Robin de Ruiter :  « Malheureusement, oui! Les écrivains et les investigateurs qui ont essayé de révéler cette conspiration mondiale proviennent de toutes les couches sociales, et sont d'accord sur l'existence de cette conspiration.
Tôt ou tard, les chercheurs confrontés à ce thème tout à fait inconnu du grand public, butent sur la confrérie secrète des Illuminati. »
 
 
 
« Et les Illuminati sont de manière avérée, responsables de la grande conspiration mondiale ? »
 
Robin de Ruiter :  « Les Illuminati ont officiellement vu le jour en Espagne en 1530. Leurs objectifs sont énoncés dans la célèbre lettre de Constantinople du 22 décembre 1489, et dans laquelle sont définis les plans pour l'appropriation du monde. Ces derniers furent réajustés en 1773 par Mayer Amschel Rothschild, le fondateur de la société bancaire des Rothschild.
Lors d'une réunion secrète, à laquelle furent conviés les membres des familles les plus influentes, Mayer Amschel Rothschild déclara que s'ils unissaient leurs forces, ils pourraient diriger le monde.
 
Le but ultime est une dictature mondiale, dominée par un unique despote au service de Satan. La lettre et le rassemblement conduisirent à un plan structurel. Ce plan prévoit le contrôle de toutes des populations. La corruption des mœurs et la restriction des libertés individuelles ont été prévues pour parvenir à cette étape finale. La manipulation opérée par les médias et la censure entrent dans ce credo de « décérébralisation » des masses. L'humanité est le jouet des treize dynasties.
 
Le but ultime est de lobotomiser les populations afin de les conduire à l'acceptation d'une gouvernance et d'un souverain mondial. Dans ce contexte, les quelques opposants seront alors facilement éliminés. »
 
 
 
« Comment peut-on manipuler toute une population ? »
 
Robin de Ruiter :  « En 1928, dans Propaganda, Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud mentionne: « La manipulation consciente, intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement les pays. »
 
Cette citations répond à beaucoup d'interrogations et démontre le but réel de la démocratie: la dictature par la manipulation.
 
Nous acceptons comme vérité ou sujet crédible tout ce qui provient de «sources officielles »: le gouvernement, la presse, l'éducation, etc... Or, le système de formation des pays occidentaux ne jouit pas d'une bonne réputation: salles de classe surchargées, compétences insuffisantes des enseignants, etc.
 
Ces problèmes sont pourtant secondaires et ne doivent rien au hasard d'un budget insuffisant de l'Éducation nationale. La raison principale de l'école demeure la destruction des capacités intellectuelles de millions d'enfants. Il faut casser les résistances pouvant entraver la marche d'un unique État mondial. La chute de la qualité de l'enseignement est suffisamment probante pour nous convaincre des objectifs poursuivis.
 
Nous devons cesser de penser benoitement que les causes des problèmes de l'enseignement sont budgétaires. Il existe des causes bien plus profondes, et qui restent ignorées. »
 
 
 
« Pouvons-nous prouver l'origine du plan du « Nouvel Ordre Mondial », en dehors des cercles conspirationnistes  ? »
 
Robin de Ruiter :  « David Rockefeller confirmait dans son livre Memoirs: « Quelques-uns croient même que nous faisons partie d'une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, nous caractérisant ma famille et moi d'internationalistes et conspirant avec d'autres autour du monde pour construire une structure politique et économique mondiale plus intégrée, un seul monde si vous préférez. Si c'est ce dont on m'accuse, je plaide coupable, et j'en suis fier. »
 
 
 
 « Qui se cachent derrière les Illuminati ? »
 
Robin de Ruiter :  « Les Illuminati se servent de plusieurs organisations-écrans qui, derrière les coulisses, agissent sur la politique visible. Parmi ces structures se trouvent le groupe du Bilderberg, la Commission Trilatérale, et le Bureau américain pour les relations extérieures, c'est-à-dire le CFR.
 
Le CFR est la plus importante composante à agir dans l'ombre du gouvernement mondial. Dans son allocution au Sénat américain du 15 décembre 1987, l'élu Jesse Helms mettait en garde contre le « Nouvel Ordre Mondial »: « Des organisations privées, telles que le Conseil des Relations Extérieures, l'Institut Royal des Affaires Internationales, la Commission Trilatérale et le groupe du Bilderberg, servent à développer la construction du « Nouvel Ordre Mondial » dans des cercles influents et financiers. »
 
 
 
« Pourquoi les médias ne révèlent-ils pas cet aspect ? »
 
Robin de Ruiter :  « La raison est simple: nous avons affaire à une incroyable conspiration qui contrôle presque tous les domaines de notre vie. »
 
 
 
« Qui, ou bien quels groupes considérez-vous comme les plus dangereux, et pourquoi ? »
 
Robin de Ruiter :  « Les Illuminati. Ils se composent de personnes ayant des liens de parenté. Les médias retransmettent parfois que tel président à des liens de parenté éloignés avec telle famille royale. Le téléspectateur ou le lecteur du journal prend cela avec amusement. Mais il ne perçoit absolument pas l'autre réalité.
En-dessous des Illuminati, nous trouvons des familles qui appartiennent aux plus grandes fortunes mondiales. Ce sont des politiciens de grande envergure et des grands banquiers. Ils sont également membres de la soi-disant noblesse noire, dont le but commun est un gouvernement mondial agissant au-dessus de toutes les contraintes nationales.
 
Leur objectif est le contrôle des populations et la diminution de 5,5 milliards d'individus. Même si aujourd'hui, le nom de « Nouvel Ordre Mondial » est employé pour désigner ces groupes, ce sont les organisations, les institutions et les personnalités les plus éminentes qui forment ce gigantesque réseau complotiste. Tous ces mécanismes sont bien décrits dans les livres Les 13 lignées sataniques, vol. 1 et vol. 2. »
 
 
 
« Internet offre un grand panel de théories conspirationnistes. Lesquelles sont véritablement crédibles, et peuvent être adoptées par le lecteur ? »
 
Robin de Ruiter :  « Nous devons appréhender avec beaucoup de méfiance les informations circulant sur Internet. Je n'utilise cet outil que lorsque l'information provient de cinq sources différentes. Je procède d'ailleurs de même pour toutes les autres sources d'informations. Si les preuves ne sont pas suffisantes, je ne sélectionne pas les informations pour mes livres. »
 
 
 
« Vous décrivez en détail différents rituels sataniques des Illuminati et d'autres machinations occultes. Vous-même, êtes-vous croyant ? »
 
Robin de Ruiter :  « Oui. Et en tant que croyant, il est essentiel de comprendre que nos dirigeants d'arrière-plan ont une « idéologie religieuse inversée.
 
Les dynasties les plus influentes mettent en place un « Nouvel Ordre Mondial ». Cela s'explique par le fait qu'ils considèrent le diable comme leur dieu. Tous les citoyens de la Terre en ressentent chaque jour les effets, mais sont bien loin d'en connaître la véritable origine. Les partis politiques servent à l'instrumentalisation de leur mécontentement ou de leurs opinions. »
 
 
 
« Vous avez en partie écrit vos livres en collaboration avec Fritz Springmeier. La liste bibliographique de vos livres montre de nombreuses heures de travail. Comment tout cela est-il compatible avec une vie de famille ? »
 
Robin de Ruiter :  « Je reconnais que c'est assez difficile. Le fait que je ne sorte pas de mon bureau représente une lourde charge pour ma chère famille, ma femme Mayra et nos enfants.
 
Pourtant, ils sont d'un grand soutien et me procurent toujours plus de réconfort et de motivation pour traiter de ces sujets particulièrement difficiles. »
 
 
 
« Vous êtes souvent en contact avec Fritz Spingmeier. Travaille-t-il encore à un nouveau projet ? »
 
Robin de Ruiter :  « Fritz met de l'ordre dans ses affaires, car il a été condamné à neuf ans de prison sous prétexte qu'il aurait préparé un hold-up. Il a été libéré en 2012. Il s'agissait d'un coup monté pour le museler et empêcher ses recherches. Fritz Springmeier a été emprisonné comme d'autres investigateurs des Illuminati. »
 
 
 
« Ne craignez-vous pas de subir le même traitement ? »
 
Robin de Ruiter :  « Il y a des choses que l'on ne peut ni dire ni écrire. Fritz, par exemple, en a dit beaucoup, notamment sur le gouvernement américain. Cela signifie que l'on doit faire attention.
 
Comme nous l'avons déjà mentionné, les maîtres de ce monde, via un évêque maçon, ont racheté la maison d'édition pour la fermer. Cela se passe ainsi. Il est très facile de boycotter des livres, de rendre impossible leur publicité et de mettre la main sur des maisons d'édition. D'ailleurs, il n'y a pas que mes livres qui sont condamnés.
 
Je crois que l'on nous laisse en paix en raison de notre petit nombre. Ceux qui détiennent le vrai pouvoir n'ont rien à craindre de nous. Il nous est d'ailleurs impossible de faire la publicité de nos parutions. »
 
 
 
« Votre Livre jaune n° 7 a été interdit en France en 2006. Quelle en était la raison officielle ? »
 
Robin de Ruiter :  « Le « Livre Jaune » a été interdit en vertu de textes antisémites se trouvant dans la troisième partie de l'ouvrage.
 
En juillet 2004, j'ai découvert par hasard sur internet que deux de mes livres avaient été traduits en français et publiés ensemble en France et au Canada, sous une seule et même édition, portant le titre de Le Livre Jaune 7, et cela sans avoir été porté à ma connaissance, et sans mon consentement.
 
Ce livre se compose de trois sections:
- Les 13 Lignées Sataniques - la cause de la misère et du mal sur Terre
- Le 11 septembre 2001
- Une troisième partie
 
Mais je suis l'auteur exclusif des deux premiers titres, comme cela est clairement indiqué à la page 17 de ce Le Livre Jaune 7. Je n'ai rien à voir avec la troisième section.
 
Vous comprendrez que j'ai été surpris de cette plainte juridique, dont les conséquences mettent en danger ma réputation en tant qu'auteur. »
 
 
 
« Vous êtes l'objet de diverses calomnies sur Internet. Comment vous défendez-vous ? »
 
Robin de Ruiter :  « On ne peut rien y changer. La plupart de ces détracteurs n'ont jamais lu mes livres. Certains de ces fanatiques m'accusent d'être un communiste, d'autres un fasciste, un antisémite ou bien un chrétien fondamentaliste. C'est très varié!
 
Après l'écriture de mon livre sur Oussama ben Laden, exposant qu'Al Qaïda n'existe pas et qu'aucun Musulman n'était impliqué dans les attentats du 11 septembre, on a ébruité que j'étais un islamophile. Je ne représente pourtant aucune Église ou organisation. Je cherche à mener un travail d'information le plus objectivement possible. »
 
 
 
« Avez-vous déjà été victime de menaces ou d'attaques ? »
 
Robin de Ruiter :  « Des menaces, il y en a toujours quand on écrit sur quelqu'un ou une organisation. J'ai été le plus souvent insulté lors de conférences ou de salons du livre. Mais des attaques, il n'y en a pas eu. »
 
 
 
« De qui reçevez-vous la plus grande opposition ? »
 
Robin de Ruiter :  « La plupart du temps, ce sont des personnes qui croient tout aveuglément, du moment que l'information est présentée par une voie officielle. Quand une version discordante tente de révéler que nous sommes manipulés, alors ils deviennent agressifs et se fendent d'expressions figées: « Qui croyez-vous être ? » ou « Vous pensez tout savoir. » etc... Le contradicteur est mis au placard. »
 
 
 
« Vous reproche-t-on un manque de crédibilité ? »
 
Robin de Ruiter :  « Si les « sources officielles » bénéficient de toute la crédibilité, a contrario le « rêveur » avec sa pensée non-conventionnelle, doit toujours tout prouver. Et s'il y parvient, on ne lui manifeste bien sûr aucune reconnaissance. Pire, on tente de le ridiculiser.
 
Il existe beaucoup de récits sur des soi-disant repentis de clans occultes, comme John Todd. Quel est votre avis sur leur crédibilité et pourquoi ces gens peuvent-ils parler sans être ennuyés, de machinations criminelles et de plans secrets ?
 
Le « Nouvel Ordre Mondial » ne peut plus être arrêté; il est trop tard. Le plus souvent, ils essaient de ridiculiser ou de boycotter les différents opposants. Cela marche assez bien auprès d'un public dont les intérêts et les revendications politiques sont parfaitement canalisés par des partis, des syndicats ou d'autres mouvements « contestataires » conventionnels. Les assassinats présentent l'inconvénient d'attirer l'attention. »
 
 
 
 
« Les 13 lignées sataniques, vol. 2, affirme que l'effondrement global de l'actuel système mondial est imminent. Qu'est-ce qui s'écroulera, quand et pourquoi ? »
 
Robin de Ruiter :  « Suite aux bouleversements actuels, dans un futur proche, nous serons les témoins d'une série de changements qui signifieront la fin de nos libertés individuelles.
 
La « transition », également nommée « changement de paradigme », est annoncée depuis plusieurs décennies, au travers de déclarations émanant notamment des Rockefeller et de certains politiciens. Cette transition est proche. »
 
 
 
 
« Pensez-vous que l'accentuation de la surveillance des citoyens contribue à cette perte de liberté ? »
 
Robin de Ruiter :  « L'État trouve toujours de nouvelles raisons pour s'immiscer dans la vie privée. Les échanges transitent de plus en plus par Internet. Des services de réseaux comme Facebook, dont les informations sont récupérées par la CIA, sont les précurseurs des nouveaux vecteurs de communication. Les SMS, les courriels et Twitter deviennent la norme communicative régie par l'électronique.
 
Nos comportements s'en trouvent également modifiés. Ces modes de communication nous ont fait passer de l'activité à la passivité, de l'autonomie à la dépendance, de la connaissance à l'ignorance, de la cohésion sociale à la fragmentation sociale. » 
 
 
 
 
« Où débute cette transition ? »
 
Robin de Ruiter :  « Le « système » s'occupe de tout. Nous sommes à présent dépendants de ce « système ». Notre vie quotidienne prend de plus en plus les apparences d'une réclame de téléshopping. Nous devenons des vieux séniles avec une capacité intellectuelle très réduite.
 
La totale unicité de l'homme avec la technologie en sera la conséquence. Le moment à partir duquel ces développements seront irréversibles, est appelé transition. Ce « système » sera bien évidemment centralisé. Les questions essentielles demeurent: Qui dirige tout ce « système »? Qui tire parti de cette intégration totale ? Bien que nous ne le sachions pas vraiment, nous octroyons étonnement une entière confiance à ce « système », nous confions toutes nos informations privées et tous nos besoins en sont complètement dépendants. »
 
 
 
 
« Pourquoi la plupart des gens ne remarquent-ils pas cette évolution ? »
 
Robin de Ruiter :  « Nous n'analysons pas cette transition, car nous sommes accaparés par les difficultés du quotidien, notre travail, les heures d'embouteillages. Le temps libre est occupé par les matchs de football.
 
Les médias taisent ces réalités, et personne ne prend réellement l'initiative de profondément remettre en cause ce système liberticide. Plus cette machinerie devient universelle, moins il reste d'espace pour les initiatives personnelles. Dans le même temps, la population reste plongée dans une profonde léthargie, convaincue de sa totale liberté.
 
Et pourtant...
 
L'écrivain allemand Ernst Jünger déclarait fort justement: « L'esclavage prend de graves proportions lorsqu'on lui accorde l'apparence de liberté. »
 
 
 
 
« Qu'adviendra-t-il après ce changement ? »
 
Robin de Ruiter :  « Après l'éclosion d'une nouvelle crise économique planifiée, qui précipitera les populations dans l'abîme, plusieurs chaos se produiront. L'épargne, les pensions, les assurances n'auront plus aucune valeur. Les citoyens de l'Union européenne comprendront qu'ils ont été trompés par les politiciens. La masse réagira avec agressivité. De violentes insurrections éclateront.
 
Des mesures répressives déjà programmées entreront en vigueur, sans résistance de la part des pouvoirs démocratiques, et jusqu'à ce que le « système » reprenne les rênes.
 
A l'aide d'une puce, nous serons tous rattachés au « système ». Nous fonctionnerons comme des abeilles dans une ruche. Toutes les irrégularités et les facteurs à risques dans l'exécution des procédés, seront rapidement détectés et réprimés. »
 
 
 
 
« Pourquoi les populations ne s'opposent-elles pas à ce développement incontrôlable ? Est-ce que les masses sont réellement si aveugles ? »
 
Robin de Ruiter :  « Ce qui nous est expliqué chaque jour à la télévision et dans les journaux confirme toujours davantage que d'autres amis écrivains et moi-même avons malheureusement raison.
 
Tout va dans le sens de la prochaine mise en esclavage de l'humanité. Quand nous serons parvenus à ce stade, notre peur sera immense. Nous espèrerons un miracle. Mais ces événements seront le résultat de notre indifférence et de notre manque de lucidité. »
 
 
 
 
« Quels évènements décisifs et novateurs voyez-vous se produire dans les prochains temps ? »
 
Robin de Ruiter :  « Une grave crise économique aux États-Unis et en Europe, une pénurie alimentaire et de nouvelles maladies. Un conseil, ne vous faites pas vacciner!
En outre, de plus en plus de guerres se produiront dans le monde musulman. Je pense que les Musulmans sont un des problèmes de nos dirigeants.
 
Depuis plusieurs années, j'avais prévu les étapes successives qui prennent forme en Europe. Le volume n° 2 des Lignées sataniques en est la preuve formelle. Il est important de comprendre que le « Nouvel Ordre Mondial » ne prévoit aucune place pour l'Europe et les États-Unis. Ces entités géographiques doivent disparaître. Et elles disparaîtront. Les processus s'accélèrent pour parvenir à cette fin. »
 
 
 
 
« Si vous considérez ceci au regard des prophéties bibliques, où en sommes-nous ? »
 
Robin de Ruiter :  « Je suis d'avis que nous sommes au début du processus final. L'empire préparé pour l'Antéchrist n'est pas encore tout à fait achevé.
Notre temps ne peut être compris qu'à la lumière des Saintes Écritures. Ce n'est qu'à partir d'un angle chrétien que nous pouvons expliquer d'une manière précise notre situation et les événements à venir.
 
La Bible parle du temps dans lequel nous vivons, la « fin des temps », et d'une accentuation de la violence.
 
La Bible nomme également des évènements particuliers comme les signes de la fin des temps: d'innombrables guerres et des famines, l'augmentation des catastrophes naturelles, des épidémies, l'indifférence et la haine entre les personnes, le désespoir et la peur entre les peuples, etc... Si nous comparons notre actualité aux Saintes Écritures, nous ne pouvons pas douter de l'accomplissement des prophéties. Tout ce qu'enseigne la Bible sur la fin des temps s'accomplit.
 
 
 
 
« Beaucoup de ceux qui se penchent avec un regard critique sur les Illuminati voudraient entraver cette marche en avant pour libérer le monde. Or, il est quasiment impossible de vaincre un ennemi extrêmement puissant et invisible qui exécute ses plans avec précision. Que devons-nous faire ? Rester inactifs ? »
 
Robin de Ruiter :  « Je crois qu'il est important d'avertir le plus de personnes possible de l'avènement de la prochaine dictature, ourdie par l'élite sataniste. Ce que nous pensions être au début de simples contes ou des affabulations, se réalise.
Certains Chrétiens réagissent avec de la colère quand ils entendent parler de la « fin des temps ». Toutefois nous ne pouvons pas oublier que le Christ, Lui-même, nous demande de reconnaître les signes du Ciel.
 
Nous ne devons surtout pas prendre pour argent comptant les informations des médias. Nous devons entretenir un esprit de doute. À la lumière de la foi et de ce que la Bible enseigne au sujet des signes de la fin des temps, nous devons séparer le vrai grain de l'ivraie. Nous devrions nous préparer avec le plus grand sérieux à ces temps particulièrement difficiles. »
 
 
 
 
« Comment venez-vous à bout de tous ces thèmes ? »
 
Robin de Ruiter :  « C'est très difficile. Il me manque du temps. »
 
 
 
 
« Avez-vous prévu la parution de nouveaux livres ? »
 
Robin de Ruiter :  « Je n'ai pas prévu de sortir de nouveaux livres. J'ai publié mon dernier livre en Allemagne. Il traite de la fuite d'Hitler le 30 avril 1945, avec l'aide des services secrets britanniques.
 
En France j´ai publié mon dernier livre Témoins de Jehovah, les missionnaires de Satan, avec le Français Laurent Glauzy. Cet écrivain, dont je salue le grand courage, a publié en 2012 Illuminati, de l'industrie Rock à Walt Disney: les arcanes du satanisme. Dans cet ouvrage il aussi évoque ces liens familiaux, à partir des recherches du l´écrivain américain Fritz Springmeier. »
 
 
« Merci beaucoup pour cet entretien. »
 
 
 
 
Du même auteur
 
- Livre jaune n°7 (éditions Felix 2001)
- Le livre Jaune No. 7: Les 13 lignées sataniques, Nice 2004.
- Les 13 lignées sataniques, La cause de la misère et du mal sur Terre, Guayaquil 2012.
- Les 13 lignées sataniques: Les Illuminati et les Protocoles des Sages de Sion, Guayaquil 2013.
- Témoins de Jehovah, les missionnaires de Satan, Paris 2013.
 
 
 
 
 

Affichage par page
Trier par